La rue de la Mairie

02 37 32 98 13

Accueil La mairie les élus Notre village les transports Associations

© Mairie d’Amilly 28300 30 rue de la mairie    02 37 32 98 13

La mare du Croc Le centre commercial L'église St Pierre St Paul Commune d’AMILLY 28300 La salle polyvalente Jean Ménard

La stèle du B17

Amilly 1944, une année de libération.

Le 1er août 1944, 1014 bombardiers et 397 chasseurs décollent de Bassingbourn en Angleterre, destination Berlin. En raison des mauvaises conditions météorologiques, ils sont redirigés vers les bases aériennes de Chartres, Chateaudun et Orléans. A 14h53, la première vague arrive sur zone mais la défense antiaérienne allemande est précise et vise les appareils de tête dont le B17 piloté par le lieutenant Stevens. L’avion est atteint par des obus entre le cokpit et la soute à bombes. Il part en vrille et explose en l’air. Les débris retomberont au lieu-dit « les monts de Ouerray », sur la commune d’Amilly. Si huit membres de l’équipage trouvent la mort, le sergent Laurence Doyle réussit à sauter avant d’être fait prisonnier.

La famille devant la stèle et à la mairie.

Mme Minnick peut rencontrer des témoins directs de la catastrophe.

Transport sur le lieu du crash.

A la ferme de la Cave, Mme. Minnick peut voir un morceau du blindage du siège du pilote ainsi que différentes pièces qui ont pu être récupérées, avant de prendre le chemin du lieu de la catastrophe par le pont de chemin de fer.

L’avion s’est écrasé dans le colza au centre de l’image.

Après le dépôt de fleurs au bord du champ, c’est le moment de recueillement et de pensée aux disparus, devant le lieu où s’est écrasé le B17.

Départ pour le
monument aux morts

La famille est venue des Etats Unis.

Mme. Judy Minnick, en vert, est entourée de ses filles;

Le 13 mai 2012, Amilly accueille la famille du sergent Thomas Minnick, bombardier sur le B17 tombé sur notre commune. Sa fille Judy n’a jamais connu son père mais voulait être avec ses filles et descendants sur les lieux de la catastrophe.

Aidée par l’association « Forced landing », qui recense les lieux où les avions alliés se sont écrasés pendant le seconde guerre mondiale, la municipalité organisa une cérémonie d’hommage à ces combattants de la liberté.

De l’avion, une pale fut conservée depuis la guerre par la famille de l’agriculteur l’ayant récupérée dans son champs. Elle a été offerte pour créer un mémorial du souvenir près du monument aux morts d’Amilly.

Lors de cette cérémonie émouvante, la famille put rencontrer des témoins de l’accident et se rendre sur place pour se recueillir.

Réception de la famille américaine.

Mme. Minnick dévoile la stèle devant un public nombreux.

Les hymnes nationaux.