Á l'époque romaine, le village s’appelait Amilliacum villa, c’est-à-dire domaine d’Amillius, le propriétaire terrien implanté ici. Une voie romaine traversait le bourg, reliant Chartres à Courville, et sous nos pieds se trouve un aqueduc romain qui, parti d’une source à Landelles, rejoignait les thermes de Chartres et la ville haute. Au moyen âge, Le domaine d’Amilly passe sous l’autorité du Chapitre de la Cathédrale pour la plus grande partie et notamment deux hameaux qui, selon la tradition, auraient été donnés par deux des trois sœurs de l’évêque Saint-Aignan : Donde et Monde. Le chapitre les nommera désormais : Dondainville et Mondonville.


Vestige d’une époque monarchique, la commune est traversée par le chemin de Sully. Cette voie aménagée en 1607 par le grand ministre d’Henri IV lui permettait de rallier plus rapidement son château de Villebon en passant par Orrouer.
Grand village de plaine entre l'Eure et la forêt, Amilly se répartit entre le bourg, deux hameaux Ouerray et Mondonville ainsi que quelques fermes isolées. Située à 6km à l'ouest de Chartres et à 163 m d'altitude, la commune d'Amilly s'étend sur plus de 2000 hectares et accueille 2000 amilliennes et amilliens


Cliquez pour une visite de l'église.

L'Eglise St Pierre-St Paul des XIIe et XIIIe siècles renferme de très belles boiseries du XVIIIe et une rare peinture murale du XVIe "le dit des 3 morts et des 3 vifs".

Un petit clic pour accéder au site de la paroisse. La rue de la Mairie, oeuvre de J.C. Lagadec peintre local.