Fédération Nationale des Combattants Prisonniers de Guerre et Combattants d’ Algérie, Tunisie, Maroc (FNCPG·CATM)

66 années nous séparent du jour glorieux du 8 mai 1945 où la liberté l’emportait sur une · tyrannie qui a duré 5 ans.

L’Allemagne nazie capitulait sans condition.

8 mai 1945, l’Europe, après 2076 jours de guerre et de souffrances, retrouvait la Paix au prix de la disparition de plus de 5S millions d’êtres humains.

pour quelques mois encore, la guerre faisait rage dans le Pacifique.

En ce jour, qui pour les acteurs de l’époque rappelle tant de souvenirs, nous sommes rassemblés pour ne pas oublier la fin des combats et la libération des camps. Ne pas oublier celles et ceux qui sont morts sur les Champs de bataille en France, en Afrique et sur le sol européen.

Ne pas oublier les sacrifices des Résistants, Déportés, Prisonniers et Proscrits du travail forcé, tous ces êtres victimes d’une guerre dont la cruauté et l’ignominie furent découvertes à la fin des combats.

II est de notre devoir de transmettre à la jeunesse la mémoire de cette tragédie ignoble pour qu’elle prenne conscience de l’héroïsme de tous ces combattants dont beaucoup taie nt très jeunes et ont donné leur vie pour que nous retrouvions notre liberté.

Pour nous, Anciens Combattants,  notre devoir est de militer afin d’exaucer la prière gravée dans la pierre de la Nécropole Nationale de Notre-Dame de lorette, dans le Pas de Calais, où se trouvent réunis pour l’éternité, les Soldats inconnus «Morts pour la France» au cours des guerres du vingtième siècle.

« Peuples soyez unis ! Hommes soyez humains ». .

Vive LA PAIX,

Et que vive un monde solidaire et tolérant.